Galerie Sénac de Meilhan

Janine Sengel, Galerie Sénac de Meilhan, ile de ré, la flotte en ré, 17630 , sculpteurs , artistes peintres, exposition, association PS Ré

Je dessine et peins quand je veux ou quand je peux, ce que je veux (chevaux, portraits, modèles vivants, fleurs …). Où? Dans la nature, l’atelier des autres, mon salon qui est aussi celui de mon mari.

L’artiste a besoin, à un moment, de voir la peinture des autres, besoin de la présence de spectateurs, de visiteurs, sinon c’est une incessante remise en question, une incertitude totale.

Pour peindre je saute seule dans un monde inconnu.

On a une idée de ce que l’on veut traduire mais le résultat est inattendu, surtout en aquarelle. C’est cela le charme de l’affaire. Quelque chose d’insoupçonné surgit. C’est ce qui me plaît et fait que chaque jour j’ai envie de recommencer. J’ai très souvent opté pour le minimum de moyens : simples feuilles et pigments purs. J’ai renoué avec l’huile, l’acrylique, pour voir : besoin de changement, de matière … C’est encore le tableau qui mène la danse.

Surtout ne pas vouloir imposer son idée ou s’obstiner. J’ai gâché dernièrement trois tableaux, que j’ai voulu « reprendre » et je suis sûre qu’ils étaient bien plus intéressants, tels quels. Si c’est moi qui m’obstine, c’est foutu.

Alors : place à l’eau, aux pigments, aux médiums et au mystère du cheminement de l’œuvre

picto galerie